Eric DEMELIS

Les personnages d’Éric Demelis semblent évoluer sur un plateau de théâtre populaire.

On les imagine en plein air, sur des tréteaux, annoncés par des harangueurs invitant le public à participer.

Bien plus qu’à des spectacles de foire, leur frontalité fait penser à l’image que l’on se fait de la mise en scène d’un de ces mystères, fabliaux, moralités, jeux, farces, soties, miracles ou autres fêtes des fous qui fleurissaient au Moyen-Âge.

Bouffons, clowns tristes, fous avec leur bonnet à grelots et leur marotte, ils sont dotés de protubérances ou de cornes dont on se saurait dire si elles sont organiques ou appartiennent à des masques qu’ils porteraient.

Louis Doucet, août 2015